Accueil Mythologie grecque Mythologie égyptienne Menu principal Courrier

Mythologie égyptienne

Histoire


Ainsi, selon les égyptiens de l'Egypte antique, Atoum, seigneur d'Héliopolis, donna naissance, à partir de sa semence, aux jumeaux Chou (l'Air) et Tefnout (l'Humidité), qui formèrent l'Athmosphère. De l'accouplement de Chou et de Tefnout naquirent Geb, la Terre, et Nout, le Ciel, qui engendrèrent Osiris et Seth, et leurs épouses Isis et Nephtys.


les divinités majeures et secondaires

Amon-Rê (ou Amon-Râ)

Roi des dieux. De l'association d'Amon - le dieu thébain de l'Air et du Vent - et de Rê, le dieu Soleil d'Héliopolis, est né Amon-Rê, le roi des dieux qui occupe la première place au panthéon égyptien.
Les attributs d'Amon sont le disque, image du soleil, les cornes (ou deux hautes plumes droites) et le fléau.
Il est le seigneur de Thèbes, la capitale du royaume au Nouvel Empire(voir la chronologie), là où se trouvent ses palais, les temples de Karnak et de Louxor (voir la carte).
Ses animaux sacrés étaient l'oie et le bélier.

Moût : Maitresse du Ciel, fréquemment incarnée en vautour. Déesse de la maternité et de la fertilité, fréquemment représentée sous la forme d'un vautour. Mère symbolique des pharaons.

Khonsou
Amon-Rê ép. Moût
Enfant(s)

Khonsou :
Il est représenté sous la forme d'un jeune homme, d'une momie ou d'un homme à tête de faucon surmontée du disque lunaire sur un croissant de lune.
Plus tard, il devient un dieu guérisseur connu sous le nom de "Khonsou le Conseiller".
La vue (Ir) lui est parfois associé.

Moût


Atoum


Atoum est souvent associé à Rê; il est représenté par un homme.
C'est le soleil couchant et le créateur suprême.



Noun


Noun est le nom donné par les anciens égyptiens à l'océan primordial.
Cet ocean d'énergie primaire, que nul ne créa, s'étendait tout autour du monde.
C'est en son sein que naquit le premier dieu, Atoum, père de Shou et de Tefnout
Pour cette raison, il fut aussi appelé le père des dieux.



Atoum-Rê


Dieu solaire primordial.
Père de Shou et de Tefnout.

Chou (ou Shou) et Tefnout


Shou est le dieu de l'Air impalpable. Shou est le dieu mâle associé à sa sœur, Tefnout.
Ensemble, ils personnifient deux principes fondamentaux de l'existence humaine.
Shou symbolise l'air sec et la force de conservation tandis que Tefnout incarne l'air humide et corrosif qui engendre le changement, créant ainsi le concept de temps.
Il est représenté sous la forme d'un homme soutenant Noût.

Chou (Shou) ép. Tefnout
Enfant(s)

Geb :
Dieu de la Terre, de la Végétation et de la Fertilité, frère et époux de Noût, représenté sous la forme d'un homme couché sur le flanc, un genou relevé.
Noût :
Déesse du Ciel et épouse de Geb.
Elle est représentée par une femme dont le corps est arqué au dessus de la Terre.

Geb et Nout


Geb est un dieu qui fait partie de la grande Ennéade d'Heliopolis.
Il est le frère et l'époux de Nout, la déesse du ciel, et le fils de Chou, dieu de l'air, et de Tefnout,
déesse de l'humidité et des eaux.
Dieu de la terre, des plantes et des minéraux, Geb est l'un des quatre éléments qui formèrent le monde.
La légende veut que les tremblements de terre aient comme origine les éclats de rire de Geb.
Geb fut séparé de Nout par leur père Chou, mais grâce à un stratagème de Nout ils réussirent à s'unir et
enfantèrent Osiris, Seth, Isis et Nephtys.
Geb est aussi le symbole de la royauté, qu'il aurait enlevée de force à son père, Chou, devenu trop vieux.
Il devint ainsi le premier roi mythique de l'Égypte et donna son nom au trône de pharaon qu'on appelait le "trône de Geb".
On le représentait sous les traits d'un homme à la peau noire ou verte,
étendu sur le sol et séparé de la voûte céleste (Nout) par son père Chou.
Les couleurs noire et verte sont des couleurs très positives pour les égyptiens de l'Antiquité,
car elles représentaient respectivement la terre noire fertilisée par le limon des eaux du Nil
(indispensable pour assurer une bonne récolte), et le vert de la végétation, et, plus généralement,
les choses vivantes.
Quand il symbolise la royauté, on le rencontre coiffé d'une couronne.
Geb était honoré à Héliopolis et son animal sacré était l'oie, qui formait d'ailleurs un des hiéroglyphes de son nom.

Nout et Geb
Déesse du Ciel, dont le corps est arqué au dessus de la terre. Shou, dieu de l'Air, son père, représenté par l'homme debout soutenant Noût.
Geb ép. Nout
Enfant(s)

Osiris :
Dieu des morts. Personnification du renouveau végétal, il enseigne aux hommes les rudiments de l'agriculture et de la pêche.
Seth :
Dieu du Tonnerre et de la Guerre. Dieu du désert et des animaux sauvages, il mutile régulièrement la Lune
Nephtys :
Attributions : gardienne d'un des quatre vases canopes renfermant les poumons du défunt
Isis :
Déesse magicienne. Protectrice de la famille.




Osiris et Isis


Osiris était le dieu de la fertilité, du développement végétal puis des morts et la résurrection à la vie éternelle.
Il était le maître, le protecteur et le juge du défunt.
Isis était sa soeur et son épouse.

Elle fait partie de la grande Ennéade d'Heliopolis, comme sa soeur et ses deux frères.
Grâce à ses pouvoirs magiques et avec l'aide de sa sœur Nephtys, elle réussit à ressusciter Osiris (son époux, tué par Seth) le temps d'une union d'où naquit le dieu Horus.
Elle est généralement représentée sous les traits d'une femme portant le signe hiéroglyphique du trône sur la tête.

Osiris ép. Isis
Enfant(s)

Horus


Horus


Il vengera son père en vainquant Seth (son oncle) et recevra le trône d'Égypte en héritage.
Il sera le premier des pharaons.
Les rois d'Égypte sont considerés comme les incarnations du dieu Horus.
Horus incarne le principe du Bien.

Horus ép. ?
Enfant(s)

Amset (l'homme) :
Attributions : gardien du foie du défunt aux côtés de la déesse Isis.
Hâpi (le babouin) :
Attributions : gardien des poumons du défunt aux côtés de la déesse Nephthys
Douamoutef (le chacal) :
Attributions : gardien de l'estomac du défunt aux côtés de la déesse Neith.
Kébehsénouf (le faucon) :
Attributions : gardien des intestins du défunt aux côtés de la déesse Selkis.

Nephtys et Seth


Nephtys aida sa sœur Isis à ressusciter son frère-époux Osiris.
Fonction: déesse gardienne; fille de Geb et de Nout, épouse de Seth; nourrice d'Horus.
Représentaion : femme coiffée du signe de la maison et surmontée d'une corbeille sur laquelle sont inscrit les hiéroglyphes de son nom.

Seth ép. Nephtys
Enfant(s)

Anubis :
Dieu de l'Embaumement à tête de chacal noir.
Voir l'Ennéade d'Héliopolis


Hathor


La vache céleste. Déesse-vache de l'Amour et de la Joie.
Déesse de l'amour, de la joie, de la danse et de la beauté, patronne de la musique.
Fille de Rê et épouse d'Horus, dieu du Ciel à tête de faucon.
Identifiée à Nout ou à Sekhmet; punit les hommes qui se révoltent contre l'autorité.
Représentation : tête de vache, animal qui symbolise la naissance, le couronnement et la mort du pharaon; femme à cornes de vache en forme de lyre et disque solaire.
Lieux de culte : Héliopolis, Abou-Symbel, Dendérah, Serabit el-Khadem.

Hathor ép. Horus
Enfant(s)

Ihy (ou Ihi ou Arpocrate) :
Dieu de la Musique. Il est représenté portant la mèche de l'enfance (mèche que l'on ne coupait qu'au passage à l'âge adulte) et jouant du sistre (son objet symbolique).
On trouve ses représentations sur les murs du temple d'Hathor à Dendara. On trouve aussi parfois des mentions de Ihi dans le livre des morts et les textes des cercueils.
Harsomtous :
Fils d'Horus d'Edfou et d'Hathor, son nom signifie «Horus qui unit les deux terres».

Hator

Dieu-Soleil, source de la lumière et de la vie.
Créateur de l'Univers, membre et seigneur de l'Ennéade, l'ensemble des neuf grands dieux de la cosmogonie d'Héliopolis (Basse Egypte). Atoum, divinité solaire (soleil couchant et créateur suprême), représenté par un homme, lui est souvent associé.

Sekhmet

Déesse lionne de la Fureur et de la Guerre. Fille de Rê.
Elle est le double de sa soeur Bastet.

Maât

Déesse de la Loi, de la vérité et de la Justice et de l'harmonie. Fille de Rê, incarne l'équilibre cosmique et l'harmonie.
Elle est représentée avec une plume d'autruche sur la tête.

Apopis

Dieu-serpent du chaos, incarnation des forces du mal qui menacent l'embarcation divine lors de sa course nocturne.

Khepri

Divinité solaire (soleil levant), incarnation de la force matinale du dieu-Soleil, régénéré après sa traversée des ténèbres. Scarabée ou homme à tête de scarabée. Adoré à Héliopolis. Au côté de Rê et d'Atoum, il forme la triade d'Héliopolis.

Bastet et Ptah

Bastet : Déesse femme à tête de chat. Protectrice des maisons et des naissances.
D'abord divinité locale de la ville de Bubastis, le culte de Bastet se propage à tout le pays.
Vénérée dès la VIe dynastie, sous le règne de Pépi II, elle est imaginée comme le pendant d'Hathor de Dendarah.
Fille du dieu de soleil Râ, elle est cependant parfois considérée comme la fille d'Amon.
Ptah (Celui qui ouvre) est le démiurge de Memphis, dieu des artisans et des architectes. Représenté par un homme enserré dans un manteau lui collant à la peau, portant la barbe divine et tenant un sceptre.

Bastet
Bastet ép. Ptah
Enfant(s)

Miysis :
Apparu tardivement, Miyis est un dieu guerrier qui lutte aux côtés de Ré contre le serpent Apophis, on le représente sous les traits d'un lion sauvage.



Ptah et Sekhmet

Sekhmet : Fille de Rê au souffle brulant; forme une triade avec Ptah et Nefertoum.
Elle est représentée par un corps de femme surmonté d'une tête de lionne.
Lieu de culte : Memphis.

Sekhmet ép. Ptah
Enfant(s)

Néfertoum ou Nefertem :
Dieu du cycle du soleil, qui se ferme la nuit et s'épanouit au matin; fils de Ptah et de Sekhmet (triade de Memphis).
Il est représenté avec une fleur de lotus sur la tête (parfois à deux plume).
Enfant sur une fleur de lotus
Lieu de culte : Memphis.
Ce dieu est représenté sous la forme d'un homme dont la tête est surmontée d'une fleur de Lotus ou un enfant émergeant du calice d'une fleur de lotus.
(Triade de Memphis)

Thot

Dieu Lune à tête d'ibis (ou de babouin, parfois)
Issu du crane du dieu Seth, ou engendré par Râ ??
La véritable origine de Thot reste inconnu.
Il est cependant une personnalité majeure du panthéon égyptien d'Hermopolis, en moyenne Egypte. Il compte une multitude de fonctions :

  • Dieu de toutes les connaissances, la parole et l'écriture.
  • Patron des astronomes, des médecins et des magiciens.
  • Messager des dieux.
  • Maître des étoiles et du temps.
    Inventeur de l'écriture et du langage, il est la "langue d'Atoum". Incarnation de l'intelligence et de la parole, il connaît les formules magiques auxquels les dieux ne peuvent résister. Il est le patron des scribes. Il est vénéré comme le substitut du dieu Soleil, Râ (ou Rê). Lunus, dieu lunaire, représenté par un corps d'homme à tête d'épervier lui est associé.
Thot

Séshat

Epouse de Thot, déesse de l'Ecriture, de la science, du calcul et de l'apprentissage, protectrice des livres et des bibliothèques.
Elle est représentée avec une étoile à nombreuses branches, surmontée d'une paire de cornes de vache renversée et vêtue d'une peau de léopard.

Néhémet Aouaï

Epouse de Thot, déesse de la Loi et de la Justice.

Hâpy

Dieu du Nil, de la fertilité et de l'abondance.
Les égyptiens attribuaient à Hâpy la force vitale du Nil.
Cette force vitale provenait du limon noir qu'il transporte et qui fertilisait les rives du fleuve. Ainsi, il apportait sa richesse à l'Égypte.
Il est le symbole de la prospérité et de la fécondité.
Hâpy était représenté sous les traits d’un personnage aux formes androgynes. Si son corps est masculin, il n'en a pas moins deux grosses mamelles féminines qui assurent la prospérité aux égyptiens.
Son ventre est proéminent et gras, et il porte sur la tête un panache de plantes du Nil.
Ne pas confondre avec le fils d'Horus, Hapi.

Aton

Dieu solaire, vénéré comme dieu unique sous le règne d'Akhénaton (pharaon de la XVIIIème dynastie, époux de Néfertiti).

Sothis

Déesse céleste incarnant l'étoile la plus brillante du ciel, Sirius (constellation du Grand Chien).

Neheh (ou Heh)

Dieu de l'éternité (abstraction divinisée), figuré sous la forme d'un homme à tête de grenouille, ou d'un homme coiffé d'un roseau, membre de l'Ogdoade (groupe de huit génies qui évoluent dans un immense océan d'obscurité) d'Hermopolis (bourgade de Moyenne-Egypte). Neheh et l'un des dieux primordiaux du panthéon égyptien, il contribua à la création de la Terre et des hommes en symbolisant, avec Hehet, son double féminin, l'infinité spatiale. Neheh est le temps, l'éternité, une notion abstraite qu'il partage avec Djed, un autre concept temporel.

Hehet

Femme à tête de serpent, double féminin de Neheh, membre de l'Ogdoade d'Hermopolis.

Noun et Naunet

Homme à tête de grenouille et femme à tête de serpent, couple de l'eau primitive, membres de l'Ogdoade d'Hermopolis.

Bentresh

Jeune fille malade de la légende de Khonsou, fille d'un prince hittite et sœur de Neferourê.

Neferourê

Princesse hittite, Grande Epouse royale de Ramsès II, également appelée, Maâthorneferourê.

Kek et Keket

Homme à tête de grenouille et femme à tête de serpent, couple de ténèbres profondes, membres de l'Ogdoade d'Hermopolis.

Amon et Amaunet

Homme à tête de grenouille et femme à tête de serpent, couple figurant "ce qui est caché", membres de l'Ogdoade d'Hermopolis.

Apis, le taureau divin

Symbole de l'animal viril, Apis, le taureau sacré, est associé dans la mythologie ègyptienne à la fécondité et à la Puissance. Trés populaire en Egypte, où il était honoré partout, il fut assimilé successivement aux plus grands dieux, Ptah et Rê. A partir de la Basse Epoque, il fut associé à Osiris, avant de se confondre, à l'époque gréco-romaine, avec Sérapis, honoré dans un temple funéraire de Saqqarah, près de Memphis, le Serapeum.

Sérapis

Dieu des morts, dieu guérisseur et dieu de la fertilité: divinité associant les caractéristiques de plusieurs dieux grecs introduite en Egypte par Ptolémée Ier (Lagides)(323-285 av. J.C.)

Montou

Fils adoptif de Moût et dieu de la Guerre à tête de faucon de la région de Thèbes, protecteur de Pharaon.

Sokaris

Dieu de la végétation puis dieu des Morts, représenté sous la forme d'un homme à tête de faucon momifié.
Divinité vénérée à Memphis sous l'ancien empire, patron des forgerons et des orfèvres, protecteur de la nécropole royale.

Anty

Dieu-faucon représenté dans une barque.

Sopdou

Dieu-faucon protecteur du désert.

Bès

Dieu protecteur des femmes en couches et des enfants, représenté sous les traits d'un nain grotesque portant généralement sur la tête une couronne de plumes. Fait remarquable, alors que tout les autres dieux sont représentés de profil, Bès, lui, était toujours représenté de face. Aha, son ancêtre, était un bon génie, protecteur des femmes enceintes et des enfants.

Béset

Double féminin de Bès, représentée sous la forme d'une femme à tête de lion tenant des erpents entre ses mains.

Khnoum

Dieu protecteur des source du Nil, représenté sous les traits d'un homme à tête de bélier,
parfois surmontée d'une cruche, tenant la croix ansée dans la main.
Khnoum était particulièrement adoré à Éléphantine et Esna.
Il y règne aux côtés de Satis et Anoukis.
Un temple lui était également dédié sur l'île de Philaé.

Hequet

Epouse de Khnoum, Déesse grenouille associée à la naissance, elle transmet la vie aux créatures modelées par son époux.

Neith

Epouse de Khnoum, une de ses charges est de protèger les viscères du roi en compagnie d'Isis, de Selkis et de Nephthys. Elle est en charge du vase canope contenant l’estomac du défunt. Elle est représentée sous les traits d'une femme portant la couronne rouge (symbole de la Haute-Égypte). Elle avait pour emblème deux flèches entrecroisées sur un bouclier. On l'associe ainsi aux victoires militaires du pharaon. C'est sous cet aspect que les grecs l'assimilèrent à la déesse Athéna.

Min

Génie protecteur des routes et du désert, représenté sous les traits d'un homme momiforme debout le phallus en érection, coiffé de deux hautes plumes et tenant un fléau dans sa main droite levée. Il est originaire de Coptos et de d'Akhmîm, en Haute-Egypte.
Epoux et fils de la Déesse-Ciel.

Neît

Déesse créatrice du monde, maîtresse du tissage, des arts domestiques et de la femme, protectrice du sommeil,
des sarcophages et des vases canopes.
Elle est fréquemment représentée coiffée de la couronne rouge de la Basse-Egypte.
Déesse originaire de Saïs, patronne de la Basse-Egypte, divinité guerrière identifiée à Athéna par les Grecs.
Selon certains écrits, c'est elle qui a engendré l'univers.

Ouadjet (bouto)

Déesse cobra, protectrice du pharaon, elle est associé à la déesse vautour Nekhbet symbole de Haute-Égypte.

Nekhbet

Déesse vautour, protectrice de la Haute-Egypte.


Sothis

Déesse céleste, incarnant l'étoile la plus brillante du ciel, Sirius (constellation du Grand Chien).

Thouéris

Déesse protectrice des naissances, représentée sous la forme d'un hippopotame dont le ventre rebondi évoque la maternité. Son aspect effrayant écarte les mauvais esprits.
Elle est particulièrement vénérée dans la région de Thèbes.


Mertseger

Déesse-serpent dont le nom signifie «celle qui aime le silence» et que l'on surnomme «la cime», protectrice des artisans du village de Deir el-Medineh qui contribue à la réalisation des nécropoles de la vallée des Rois.


Uræus

Cobra dressé au cou gonflé de colère qui constitue l'emblème de Rê et des pharaons égyptiens, protecteur des souverains dont il symbolise la puissance.


Sobek

Divinité à tête de crocodile, patron des marais, fils de Neît.

Heka

Dans l'Egypte ancienne, c'est la Magie qui donne aux homme le pouvoir de repousser les forces négatives.
Elle est parfois représentée sous la forme d'un dieu masculin à la barbe recourbée tenant deux serpents dans ses bras croisés.
C'est aussi la figure divine incarnant la magie qui accompagne Rê et le défunt à bord de la barque solaire.



Ménès

Pharaon égyptien légendaire qui aurait unifié le royaume au début du IIIème millénaire avant notre ère.



Arsaphès

Patron du nome du Laurier rose



Anoukis

Déesse régionale qui fait partie de la triade du nome du Pays de l'Arc (extrême sud de la Haute-Egypte)
avec Khnoum et Satis



Satis

Déesse protectrice de la frontière du sud et dispensatrice de la crue du Nil, formant la triade d'Eléphantine
avec Khnoum et Anoukis.
Elle porte la couronne de Haute-Egypte ornée de corne d'Antilope.



Shaï

Dieu du Destin, parfois représenté sous les traits d'un serpent ou sous la forme d'une brique dotée d'une tête humaine.
Il peut endosser tour à tour le rôle du bon génie et celui de l'esprit malveillant.
Shaï fait son apparition dans les récits mythologiques vers 1580 avant notre ère.



Shaït

Déesse de la Destinée, pendant féminin de Shaï



Meskhenet

Déesse de l'Accouchement (Meskhent ou Maskhonit) qui personifie les briques sur lesquelles les Egyptiennes s'appuient pour donner naissance. Sous sa représentation humaine, elle est coiffée de deux pousses de palmier



Rénénout

Déesse qui préside à l'allaitement des enfants et assiste, aux côtés de Shaï, à la pesée de l'âme.



Amenté

Déesse de l'Occident représentée comme une femme coiffée d'une plume d'autruche qui accueille les morts
à l'entrée du royaume des morts.



Imhotep

Architecte du roi Djoser (IIIe dynastie, vers 2800 av. J.-C.) issé après sa mort au rang de divinité.



Ophoïs

Dieu funéraire vénéré à Abybos, à tête de loup ou de chacal, également appelé Oufouat ou Oupouaout.
Lors du voyage nocturne de Rê, il est «l'ouvreur de chemin».



Onouris

Dieu guerrier antropomorphequi ramène à Ré son oeil magique.



Petesoukhos

Crocodile sacré dans lequel s'incarne l'âme du dieu Sobek.



Selkis

Déesse-scorpion aux vertus guerisseuses, protectrice des hommes, des morts et des vases canopes.



Rouditdidit

Epouse d'un grand prêtre qui donne naissance avec l'assissitance de Meskhenet, à trois pharaons de la Ve dynastie :
Ouserkaf, Sahourê et Néferirkarê-Kakai.



Hatshepsout

Première femme pharaon (v. 1505-1484 av. J.C., XVIIIe dynastie) qui développe le mythe de l'ascendance divine du souverain, dans lequel Meskhenet occupe une place importante.



Ptolémée Sôter

Pharaon égyptien (323-285), fondateur d'une synastie hellénistique d'origine macédonienne; c'est lui qui aurait implanté le culte de Sérapis en Egypte, Dynastie des Lagides).



Oupouaout

Voir Ophoïs



Hérihor

Premier Grand prêtre d'Amon à Karnak de -1080 à -1074.
Général égyptien, fondateur de la dynastie des 'rois prêtres'.
Ramsès XI lui demande de reprendre en main la Haute Egypte.
Alors vizir et chef de guerre, il fonde une dynastie qui règnera sur cette région en paralèlle avec les Ramsès. On suppose qu'il est le fils d'Amenhotep. Son épouse serait Nedjemet, fille de Ramsès X.
Leur fils Smendes Ier règnera à Tanis.
Un autre de leur fils (supposé), Piankh, lui succèdera comme Grand Prêtre.



Nepri

Dieu des céréales et de la fécondité, fils de Rénénout.



Hededèt

Déesse-scorpion d'Edfou (Behdet, Apollinopolis Magna - situé entre Assouan et Louxor, rive gauche du Nil,
plus grand et important temple de la Dynastie des Ptolémées.)
Elle protège de la morsure des animaux venimeux.



Ta-bidjet

Déesse-scorpion, épouse d'horus, d'après certaines traductions.



Néhebkaou

Dieu-serpent, fils de Selkis et de Geb, selon certaines traductions.



Khonsou

Dieu lunaire, fils d'Amon et de Mout, dans la triade thébaine.
Il est représenté sous la forme d'un jeune homme, d'une momie ou d'un homme à tête de faucon surmontée du disque lunaire sur un croissant de lune.
Plus tard, il devient un dieu guérisseur connu sous le nom de "Khonsou le Conseiller".
La vue (Ir) lui est parfois associé.